J’ai commencé à écrire cet article le 15 mars 2019.

Oui le 15 mars... Il y a plus de 6 mois !

Je m’en rappelle très bien car la première version commençait par la date du jour. Je prenais le train entre Paris et Troyes, et je réfléchissais à un sujet fascinant : la créativité.

Je pensais évidemment le publier quelques jours après, mais comme un bleu, je me suis laissé happer par la résistance…. Cette force interne à mon cerveau qui me sort les 1001 excuses pour ne pas avancer :

"Franchement, quelle idée de de te mettre à ton bureau à 22h pour écrire ?"
"Tu as surement bien mieux à faire que de sortir un article"
"Tout le monde s’en fout.."

Mais finalement, c’est une bonne chose. Je n’imaginais pas tout ce que j’allais apprendre sur la créativité en 6 mois. Je vous en dis plus à la fin de cet article.

Qui se dit aujourd’hui créatif ?

Notre inconscient collectif a cette image du créatif perché, qui porte presque un sarouel, et qui se sert de son esprit original pour imaginer des choses délurées qui sortent de l’ordinaire.

Dès l’école primaire, j’ai le sentiment que nos professeurs veulent nous ranger dans la case de l’enfant matheux ou de l’enfant créatif.

C’était mon cas ! J’ai toujours pensé que je n’étais pas un créatif. Depuis tout petit, j’adorais le calcul mental et je voulais toujours aller vite (oui je peux vous donner tout de suite de tête combien font 631 x 37).

J’étais rangé dans la case science.

Et pourtant, c’est un cliché destructeur. Les plus cartésiens d’entre nous sont souvent des grands créatifs.

Plus le temps passe, plus je me rends compte que cette étiquette anti-créatif n’est pas du tout fondée. Je me sens créateur. Mais peut-être pas comme le sens commun l'entend. Je ne rentre pas dans la case du Léonard de Vinci qui crée des toiles mondialement connues. Je ne rentre pas dans la case du bachelier L qui philosophe.

Mais être créatif ne se limite pas à cela. Être créatif, c'est avant tout choisir le mieux plutôt que le plus.

Chercher le mieux plutôt que le plus.

S’attabler à son bureau. Mettre quelques mots sur un papier. Penser à une idée simple. Apporter une première pierre. Dessiner sur paint. Enregistrer sa voix et l’envoyer aux autres. Prendre une photo. Chercher une solution sur internet. Créer un déclic. Assembler deux couleurs. Monter un projet. S’inspirer des meilleurs.

Ici se trouve la création.

La société aujourd’hui nous envoie le modèle parfait du succès rapide et immédiat qui doit être envié et visé.

Mais ce n’est pas la visée première du créateur. Il ne cherche pas le succès des foules au détriment de l’art qu’il crée.

Il veut créer de l’art dont il est fier. Il veut créer un travail qui compte pour les personnes qu’il cherche à aider.

Il sert les autres avant de se servir soi-même. C’est au cœur de ses valeurs. Cela lui permet d’atteindre un flux parfait :

  1. Servir en premier,
  2. Arriver à en vivre en second.

Et comme les gens qu’il sert sont ceux qui le rétribuent, il est TOUJOURS aligné avec les besoins de son audience.  

Il cherche le mieux plutôt que le plus.

Il veut se faire une petite place dans l’univers en apportant ses idées. Mais pas au détriment de la qualité. C’est un artisan. Il le fait d’une belle manière, pour le plaisir et la récompense des moins nombreux. Il est fier de son travail imparfait qui se polit avec le temps.

Il veut créer un travail qui compte, fait avec passion, qui puisse toucher et inspirer les gens qui le côtoient.

L’envie profonde de créer un travail qui compte

Arrêtons-nous un instant sur le mot créativité.

C'est un mot impressionnant quand on le regarde de près. Créer est l’humain par excellence. L'homme trouve du plaisir à construire quelque chose de ses propres mains. Il se complaît dans la possibilité de laisser une petite trace après lui, qui inspirera peut-être d'autres.

Alors oui... parfois cette trace peut ne pas marcher. Les gens ne la regardent pas. Ils l'oublient. Mais la force de l'art, c'est de se donner la chance de pouvoir changer la trajectoire ne serait-ce que d'une personne.

Oui, c’est peut-être peu. Mais la créativité est un travail généreux. Le créateur donne le maximum de lui-même dans l'espoir qu'il puisse apporter un minimum de changement.

Et en cela, la créativité ce n’est pas seulement la toile de peinture ou la symphonie de Bach. La créativité, c’est l’envie profonde de créer un travail qui compte pour quelqu’un.

Et dans ce cadre, c’est bien possible que vous soyez un artiste.

Tout le monde peut l’être, si on le choisit.

J'ai décidé de partir à la rencontre des créatifs les plus fascinants

Je me posais beaucoup de question sur la créativité, sur ce qu'elle signifiait pour moi, sur son fonctionnement et sur comment la développer.

Alors depuis 3 mois, je travaille dans l’ombre avec Valentin pour sortir un projet intitulé Inspiration Créative.

Nous avons décidé d’aller à la rencontre de 10 créatifs incroyables, qui nous ont toujours fascinés, pour comprendre ce qu’ils ont dans la tête, comment ils créent, leurs blocages et leurs inspirations.

Le premier épisode de ce podcast sortira le 21 octobre ! J'ai hâte de vous le partager.

Les rencontres que nous avons faites ont été incroyables. Je n’imaginais pas rencontrer tant de créateurs reconnus en si peu de temps. Et surtout, j'ai découvert à leurs côtés des choses fascinantes qui vont m'accompagner longtemps dans ma vie.

Alors si vous voulez suivre l'aventure, rejoignez-nous sur Inspiration Créative grâce au formulaire ci-dessous !

Plus d'articles

Voir tous